Blog

Quels sont les symptômes d’un possible cancer du col de l’utérus ?


Une femme peut être confrontée à un cancer de l’endomètre au cours de sa vie. Il est bon de savoir que ce dernier se situe en quatrième position derrière les cancers plus difficiles à soigner. C’est tout de même une tumeur maligne mais qui se soigne très bien, même si les méthodes restent invasives pour le corps, si ce dernier est avancé dans le temps.

L’endomètre, qui fait partie intégrante de l’appareil reproducteur, ne donne pas beaucoup de signe afin d’alerter de la maladie et des cellules cancéreuses qui s’installent et progressent en silence. Dans la plupart des cas, la femme qui se fait suivre régulièrement par son gynécologue en faisant faire une colposcopie ou un frottis une fois par an a beaucoup plus de chance d’apprendre qu’elle développe un cancer dès le début de son apparition. Le plus souvent, le gynécologue avertit sa patiente lorsqu’il reçoit les résultats du frottis. Cet examen est très important et ne doit en aucun cas être délaissé par les femmes, car c’est un allié important pour la santé.

Il est bon de savoir que le cancer du col de l’utérus peut passer inaperçu, car les signes restent relativement discrets. Cependant, il faut rester vigilante et des saignements qui surviennent entre les menstruations restent anormaux, même si ses derniers sont légers. Pour les femmes ménopausées, des pertes soit rosées soit brunâtres sont des signes qui doivent pousser à consulter. Sachez que tous les cancers restent vicieux et que celui du col de l’utérus peut s’installer rapidement. N’hésitez pas à consulter même si le dernier frottis était négatif.

Par contre, pour un cancer du col déjà avancé, les signes sont beaucoup plus nets :

Les règles peuvent être bien plus importantes ou durer plus longtemps, les relations sexuelles deviennent douloureuses, des douleurs au niveau du bas du dos apparaissent et les pertes sont plus importantes et dégagent une mauvaise odeur.

Il est important de savoir que la cigarette, l’excès de poids, la multiplication des partenaires sexuels sans protection augmentent le risque. Une sexualité précoce est aussi un facteur positif d’où l’importance d’effectuer un frottis cervical appelé aussi test de pop. Le virus du papillome humain reste tout de même la cause la plus probable pour être atteinte de ce cancer. Virus qui se transmet sexuellement.
Il faut garder en mémoire que dès qu’une femme a ses premiers rapports sexuels, elle doit se faire suivre régulièrement et faire pratiquer un frottis. Cela lui assurera d’avoir une santé gynécologique parfaite. Cela est important même après 50 ans. L’utérus ne sert pas seulement à donner la vie. Il peut vous la prendre si vous n’êtes pas assez prudente.


22 mai 2015
Commentaires