Blog

Vous êtes entrepreneur et frileux pour embaucher ? Renseignez-vous auprès d’un avocat en droit du travail.



Le fait d’être employeur vous oblige à vous conformer à de diverses obligations à l’égard de votre entreprise telles que l’administration, les salariés et surtout à vous mettre en accord avec le droit du travail. Pour ce dernier, si vous êtes entrepreneur et que vous êtes un peu réservé pour embaucher de nouveaux salariés, un avocat spécialisé en droit du travail saura comment vous conseiller. Il est également capable de vous informer sur vos droits et vos obligations en tant qu’employeur lors d’une embauche.

Les rôles d’un avocat en droit du travail

L’attribution d’un avocat spécialisé dans le droit du travail vis-à-vis de l’employeur se voit très large. Effectivement, il est capable d’opérer dans tous les champs d’action d’une entreprise, qu’il s’agit de son commerce, sa ressource humaine ou bien encore de sa relation externe. Un avocat en droit du travail peut par exemple conseiller l’employeur dans la négociation et la rédaction des contrats de travail. Il est également capable de mettre en place une stratégie de défense de l’employeur au mieux de ses intérêts en cas de contentieux. Le cas échéant, l’avocat peut représenter cette défense devant les conseils prud’homme. Vous pouvez également faire appel à ces types d’avocat pour régler différents litiges, que ce soit individuel ou collectif. Ainsi, afin de mieux gérer votre entreprise, notamment le domaine de droit du travail, vous pouvez faire appel à un cabinet d’avocat en droit du travail qui prend en charge l’ensemble des missions en relation avec le droit du travail.

L’obligation de l’employeur lors de l’embauche

Votre statut d’employeur vous oblige à suivre certaines obligations. Pour cela, lors d’un recrutement de tout salarié qu’il soit CDD CDI, français ou étrangers, il est obligatoire de faire une déclaration préalable ou DPAE suivant la loi L.1221-10 du Code du travail. Un salarié travaillant pour plusieurs employeurs doit également faire l’objet d’une déclaration que par chacun de ces employeurs. Cependant, cela n’est pas le cas pour le stagiaire qui ne possède pas la qualité de salarié. Cette formalité est obligatoire à tous les employeurs. La déclaration est ainsi effectuée pour les salariés qui relèvent du régime général auprès de l’URSSAF dont l’établissement dépend et pour les salariés agricoles à la caisse MSA. En principe, cette déclaration doit être effectuée par voie électronique. Ses éléments sont ensuite transmis par l’URSSAF aux différents organismes tels que le DIRECCTE ou le Pôle emploi. Concernant le délai de l’envoi, l’employeur est tenu de procéder à la déclaration préalable 8 jours avant les dates probables de l’embauche.


21 avril 2017
Commentaires